EPAMA

 










Vous souhaitez réagir à cet article ?

20/05/2011
La maison inondable sur la Chiers

Une réunion publique de restitution de l’étude du ruisseau des neuf Fontaines s’est déroulée le Mardi 17 Mai 2011 à Réhon. Cet évènement a permis aux riverains de se tenir informés des actions à venir sur leur commune pour la réduction des inondations et de pouvoir poser leurs questions aux principaux acteurs du projet. Monsieur le Maire, les représentants du Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Chiers mais aussi de l’EPAMA ont essayé de répondre au mieux aux interrogations de l’assemblée. Cette réunion était également l’occasion de présenter la maison inondable aux riverains. Ces derniers, tout d’abord intrigués par cette maquette de 2m x 2m x 2m (cf photo ci-dessous), ont profité de la présence de l’EPAMA pour satisfaire leur curiosité et « visiter » la maison pour mieux comprendre comment se préparer aux inondations.

La maquette de l'EPAMA

 

La maquette est séparée en deux parties soit deux maisons : l’une est vulnérable aux inondations tandis que l’autre est préparée au risque. La « maison protégée » présente des aménagements possibles pour réduire les dégâts dus aux inondations et faciliter le retour à la normal.

Sur la partie extérieure, les équipements prévus (batardeau, sacs de sable, obstruction des grilles d’aération en sous sol, bâche pour étanchéifier les murs…) sont simples à mettre en place et souvent efficaces pour limiter la pénétration de l’eau à l’intérieur de l’habitat.

Si l’on compare ensuite les deux maisons intérieures, le carrelage, les matériaux hydrophobes sont préférables aux moquettes, papiers peints et plâtres qui sont sensibles à l’eau et difficilement récupérable une fois l’eau infiltrée. Du point de vue équipements, les appareils type électroménager qui peuvent être déplacés doivent être mis à l’étage et les autres peuvent être rehaussés avec des parpaings afin d’éviter au maximum leur endommagement. La zone de refuge (étage ou greniers aménagés) équipée d’une évacuation (fenêtre de toit) est un lieu à privilégier pour les biens déplaçables et les personnes en cas en cas de prévision de crue.

Enfin les équipements et réseaux électriques, doivent être placés hors d’atteinte des plus hautes eaux connues car leur détérioration est immédiate et leur remplacement inévitable en cas de contact avec l’eau.

 

La maquette de l’EPAMA est un outil de communication largement apprécié par les « visiteurs » de par les solutions qu’elle propose pour préparer une habitation afin de limiter voire de supprimer les dommages dus aux inondations. Néanmoins, les aménagements de protection ne protègent que jusqu’à une certaine hauteur d’eau. Ils ne doivent pas non plus faire oublier le risque qui existe. Ainsi, la pose de repères de crues (indiquant le plus haut niveau d’eau connu) permet de sensibiliser les populations aux inondations du passé et d’entretenir la mémoire du risque.

 

Plus d’information sur la réduction de la vulnérabilité de l’habitat face aux risques inondations, suivre le lien.