EPAMA

 






Vous souhaitez réagir à cet article ?

12/09/2014
Cartographie des surfaces inondables et des risques d’inondation

La cartographie « directive inondation » apporte un approfondissement et une harmonisation de la connaissance des surfaces inondables et des risques d’inondation pour les débordements de certains cours d’eau pour 3 types d’événements (fréquent, moyen, extrême). Elle sert ainsi de premier support d’évaluation des conséquences négatives des inondations sur les territoires à risque important d’inondation (TRI) pour ces 3 événements en vue de la définition d’une stratégie locale de gestion des risques d’inondation.

 

Elle vise en outre à enrichir le porter à connaissance de l’État dans le domaine des inondations et à contribuer à la sensibilisation du public. Plus particulièrement, le scénario « extrême » apporte des éléments de connaissance ayant principalement vocation à être utilisés pour préparer la gestion de crise.

 

Toutefois, cette cartographie des TRI n’a pas vocation à se substituer aux cartes d’aléa des PPRI (lorsqu’elles existent sur le TRI) dont les fonctions et la signification ne sont pas les mêmes.

 

Contenu de la Cartographie

Pour chaque TRI, la cartographie des surfaces inondables et des risques d’inondation est constituée d’un jeu de plusieurs types de cartes accompagné d’un rapport de présentation :

- Des cartes des surfaces inondables de chaque scénario (fréquent, moyen, extrême) pour les débordements des principaux cours d’eau : elles représentent l’extension des inondations et les classes de hauteurs d’eau.

- Des cartes de synthèse des surfaces inondables des différents scenarii pour les débordements de cours d’eau : elles représentent uniquement l’extension des inondations synthétisant sur une même carte les débordements des différents cours d’eau selon les 3 scenarii.

- Des cartes des risques d’inondation : elles représentent la superposition des cartes de synthèse avec les enjeux présents dans les surfaces inondables (bâti ; activités économiques ; installations polluantes ; établissements, infrastructures ou installations sensibles dont l’inondation peut aggraver ou compliquer la gestion de crise) ainsi qu’une estimation du nombre d’habitants et du nombre d’emplois en zone inondable.

- Un rapport d’accompagnement explicitant, pour chaque TRI, la méthodologie utilisée pour l’élaboration des cartes et les résultats obtenus.

 

Pour accéder à la cartographie interactive ainsi qu'aux documents en téléchargement, vous pouvez cliquer ici.