EPAMA
 
 

Aménagements Hydrauliques et Environnementaux
du Bassin de la Meuse Amont

 
Etudes de la phase avant-projet
 

Phase d’avant-projet

En décembre 2015 le maître d’œuvre a rendu la version finale du rapport de la phase d’avant-projet. Ce rapport, ainsi que les annexes étudiées (tout regroupé au format zip) sont disponibles ici :
- Rendu AVP - version finale




Bilan de la phase d’avant-projet

Les aménagements étudiés au stade Avant-Projet sont présentés dans la rubrique « L’aménagement – Carte de localisation ».

Les résultats attendus de ces travaux sont :

- L’amélioration de l’état écologique des cours d’eau:
Les écoulements sont diversifiés pour les faibles et moyens débits ;la continuité biologique est assurée ;la vitesse est augmentée en étiage.

Cette amélioration a des conséquences économiques. Une meilleure qualité de l’eau bénéficie à l’ensemble des usages, notamment la production d’eau potable et la pêche. Cette amélioration augmente aussi les services écologiques rendu par le cours d’eau : capacité d’autoépuration du cours d’eau et qualité du paysage.

- L’abaissement de la ligne d’eau lors des différents types de crues:
Les décaissements dans les communes les plus vulnérables seront sollicités à partir des débits moyens. Les zones de surstockage, elles, auront un fonctionnement optimallors les crues importantes (la crue de référence du projet HEBMA est celle survenue en décembre 2001, la plus haute récemment connue).

Ainsi, les enjeux tels que maisons d’habitation, axes de communication, entreprises… seront mieux protégés des débordements.

L’abaissement attendu dans les différentes communes est représenté sur la carte suivante :

En parallèle de la conception des différents aménagements, un diagnostic foncier et agricole est en cours de réalisation. La première phase d’identification d’impacts potentiels a été finalisée.La synthèse est disponible ici :
Diagnostic agricole et foncier des 3 zones de surstockage d’eau du projet d’aménagement Hydraulique et Environnemental du Bassin Meuse Amont (HEBMA) porté par l’EPAMA

La deuxième phase est en cours d’élaboration. Elle a pour objectif de proposer un système d’indemnisation des préjudices agricoles causés par les ouvrages de surstockage.

Par ailleurs, des investigations sur les espèces protégées ont été réalisées en 2015 et des compléments sont en cours à l’été 2016. Les résultats sont disponibles sur demande, ils seront intégrés dans le dossier réglementaire de l’opération.