EPAMA
 
 

La ZRDC de Mouzon

 
 
Principes de fonctionnement :
 
Pour comprendre les principes généraux de fonctionnement
d'une zone de ralentissement dynamique des crues (ZRDC),
consultez la rubrique stratégie globale de réduction des inondations
 
L’ouvrage prévu à Mouzon est un remblai transversal en lit majeur accompagné d’une contraction du lit mineur.

Il provoque une augmentation du volume d'eau stocké dans le champ d'inondation à l'amont de l'ouvrage sur une dizaine de kilomètres.

les schémas ci-contre illustrent le fonctionnement de la ZRDC.

cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

 

Pour les crues non débordantes :

le flot s’écoule par l’ouverture en lit mineur (pertuis) sans impact sur les conditions d’écoulement.

 

Pour les crues moyennes (jusqu’à la période de retour 2 ans)

les écoulements ont lieu en lit mineur (pertuis) et lit majeur (ouvrage de décharge) avec une incidence hydraulique ponctuelle en lit majeur rive
gauche.

 

Pour les crues dommageables, la crue centennale notamment :

la digue de retenue barre le lit majeur de la Meuse et empiète même dans le lit mineur. L’ouvrage ne laisse donc s’écouler le débit de la rivière que par le lit mineur, et ceci avec une perte de charge importante, calculée de telle sorte qu’il engendre un remous tel que la rétention soit de nature à ralentir et écrêter les crues.

Pour les crues plus rares : au delà de la crue centennale

l’ouvrage doit être transparent, c’est à dire ne plus engendrer de rétention supplémentaire. Pour cela, la digue qui barre l’écoulement en lit majeur doit
permettre un déversement sur l’ensemble de ce lit afin de limiter au maximum la surcote engendrée par l’ouvrage.